Eglise Ste Foy de Sélestat

La vieille église romane a été construite en grès rose des Vosges en seulement 10 ans de 1170 à 1180. Sa construction fut souhaitée par la comtesse Hildegarde de Buren, l’arrière grand-mère de l’empereur Frédéric Barberousse. Sainte Foy est un prieuré bénédictins qui fut offert à l’abbaye Sainte-Foy de Conques-en-Rouergue. Quelques moines du Rouergue s’installèrent à Sélestat en 1094. En 1615, l’évêché de Strasbourg mit à disposition le sanctuaire aux Jésuites. Ceux-ci aménagèrent l’église en y ajoutant des touches Baroques, selon la mode de l’époque. La tour Nord fut rehaussée et surmontée d’un bulbe. Les Jésuites quittèrent les lieux en 1765. L’église est classée au titre des monuments historiques depuis 1862. L’église Sainte-Foy de Sélestat possède une façade harmonieuse avec deux tours identiques. Mais ne vous fiez pas à ce style roman. En réalité, les deux tours de la façade ont été grandement remaniées à la fin du 19e siècle. L’architecte Charles Winkler ajouta des flèches rhomboïdales avec un pignon néo-roman qui évoque la cathédrale de Spire en Allemagne. Une tour-lanterne octogonale pointe sa flèche en pierre au-dessus de la croisée du transept, tout comme à Rouffach. L’église est construite sur un plan basilical avec un transept court. Son style possède davantage de similarités avec le style roman de Lorraine et de Bourgogne que celui de la Rhénanie. Le portail central de l’église Sainte-Foy date de la seconde moitié du 12e siècle. Il a conservé toutes ses sculptures d’origine. Le décor peint sur le tympan n’a été réalisé qu’en 1890 par Charles Winkler. Un des éléments les plus intéressants à découvrir à l’intérieur de l’église est la chaire à prêcher Baroque. Elle ne semble pas à sa place dans l’édifice de style roman. Réalisée en 1733 en bois polychrome, elle a été entièrement restaurée en 2012. Sur la cuve de la chaire figurent plusieurs représentations de la vie de Saint François-Xavier. On le voit notamment prêcher l’Évangile à un peau-rouge. La chaire semble être portée par les représentations figuratives des quatre Évangélistes : un homme (Matthieu), un lion (Marc), un taureau (Luc) et un aigle (Jean). C’est ce que l’on appelle le tétramorphe. Les vitraux colorés ne sont pas d’origine. Ils ont été ajoutés aux verrières lors de la restauration de l’église au 19e siècle. La plupart ont été réalisés en 1892 par Ott Frères. L’orgue de tribune a été installé en 1892 par Martin Rinckenbach. Il existe aussi un orgue de chœur de 1880 provenant l’hôpital-maison de retraite Saint-Quirin.

Source : https://mon-grand-est.fr/eglise-sainte-foy-de-selestat/

Photo N°0Photo N°1Photo N°2Photo N°3Photo N°4Photo N°5Photo N°6Photo N°7Photo N°8Photo N°9Photo N°10Photo N°11Photo N°12Photo N°13Photo N°14Photo N°15Photo N°16Photo N°17Photo N°18Photo N°19Photo N°20

Intérêt général

Marche d'approche

Difficulté d'Accès

Durée de la visite


Vue d'ensemble
  • Grande région

    Grand-Est (44)

  • Ancienne région

    Alsace (42)

  • Département

    Bas-Rhin (67)

  • Commune

    Sélestat (67462)

  • Coordonnées

    48.2593,7.4561

SystèmeDatumnotationDefinitioncoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.dEPSG:215468047691030532
Lambert II+NTFD.dEPSG:275722374626979944
UTM Nord fuseau 32WGS84D.dEPSG:326325346273385412
Lambert IINTFD.dEPSG:275722374626979944
Peuso-mercatorWGS84D.dEPSG:37856150102830009
Latitude LongitudeWGS84DMSEPSG:432648°15'33.487"7°27'21.964"
Latitude LongitudeWGS84D.dEPSG:432648.2593027.456101

Qrcode de l'article

Scanner le QRCode à partir de votre smartphone. Si le navigateur de celui-ci le supporte, cette page du site internet sera consultable ultérieusement sans connexion internet...Bonne promenade !

  Habillage visuel © Niko sous Licence CCA2.5 version : 2021100101 | Admins & Rédacteurs   Signaler un bogue